Entretien avec Alexandra et Jean-Baptiste mariés le 23 août 2006

 

Alexandra et Jean-Baptiste sont écolos dans leur vie quotidienne et n’ont pas eu conscience de faire un « mariage bio » ils rêvaient d’une fête simple, humaine et riche en émotion. Ils sont propriétaires de La Guinguette de la Plage à St Antonin Noble Val, au bord de l’Aveyron, ils servent une cuisine du monde et sélectionnent des producteurs locaux et biologiques.

 

« Nous étions 150 invités. Nous avons réquisitionné une maison de famille disposant d’un grand terrain. Nous avions délégué à nos proches certaines tâches comme la décoration florale avec des fleurs fraîches et le choix du champagne. »

 

Alexandra portait une robe de style paysanne en coton simple et Jean-Baptiste, ayant vécu à Madagascar, avait revêtu une tenue malgache traditionnelle : un lamba mena (en soie d’araignée). Ils portaient tous les deux des couronnes de fleurs fraîches.

Les invités s’étaient pris au jeu du thème du mariage « cocon, chenille, papillon ». Papillons peints sur le visage des enfants, tatouages pour certains, robes papillon pour d’autres...  

 

« Nous avions installé deux chapiteaux. L’un était un lieu calme, lieu de conte avec tapis et coussins. L’autre était plus festif avec bar et piste de dance. Un groupe de musiciens acoustiques se déplaçait parmi les invités. Nous avons fait dîner les enfants pendant que les adultes prenaient l’apéritif, et alors que nous commencions à dîner, un conteur s’est occupé d’eux. Après le repas, et alors que les enfants dormaient, le conteur s’est occupé des adultes avec des contes coquins…

 

Pour le repas, nous avions fait appel au « Bus Cuisine » qui comme son nom l’indique était un concept de cuisine itinérante. Pour ne pas dépasser notre budget, nous avions opté pour de la cuisine végétarienne. Tous les plats étaient 100% bio, présentés sous forme de buffet dans des plateaux et des grands saladiers sur des tables décorées de fleurs et servis dans des assiettes en bois moulé et des couverts en bois tout à fait adaptés aux plats de légumes (trouvées auprès de l’association Frapna). Les verres, nous avions préféré les louer.

Nous avons offert aux invités des sachets de lavande ainsi que des confiseries bio de chez La Butinerie.

 

Beaucoup d’invités ont dormi sur place, certains dans des toiles de tente d’autres dans des campements improvisés.

Notre nuit de noces? Nous avions installé notre lit nuptial sous les buis avec une moustiquaire !

 

La fête a continué le lendemain avec les quarante invités restant. Avec tous les restes de la veille, nous avions encore de quoi nous régaler…! »